Cet article sera régulièrement actualisé. Voici quelques définitions essentielles des termes utilisés sur Airtable.

  • App : Une app est un logiciel intégré à Airtable conçu pour structurer, automatiser et scaler (faire évoluer) les workflows et les processus. Une app comporte trois éléments : data, logique, interface.
  • Automations : Les automatisations Airtable incluent toujours un trigger (déclencheur) et une ou plusieurs actions. Les triggers et les actions peuvent être natifs d'Airtable ou intégrés à d'autres applications. Les automations permettent d'automatiser les tâches répétitives ou pénibles.
  • Bases : Une base est une collection de données sur Airtable, conçue pour stocker toutes les informations relatives à un projet ou à un workflow. Les bases peuvent avoir plusieurs tables, chacune contenant des données. Dans chaque table, il y a des records et des fields.
  • Billable collaborators : Pour les forfaits payants, tout collaborateur ayant une permission de niveau Commenter, Editor, Creator, ou Owner est un billable collaborator (collaborateur facturable). Les workspace owners avec un forfait payant sont facturés pour le nombre total de billable collaborators ajoutés au workspace.
  • Elements : Les éléments sont les blocs de construction des interfaces. Vous pouvez ajouter des éléments visuels (grids, timelines, etc.), des éléments de design (texte, séparateurs) et des éléments fonctionnels (boutons, commentaires) pour présenter les données de votre base.
  • Enterprise : L'un des 3 forfaits payants Airtable. Les utilisateurs doivent contacter le service client pour passer à un forfait Enterprise et le prix dépend des services choisis.

Ce post est réservé aux abonnés

Inscrivez-vous pour lire cet article et accéder au contenu.

Sign up now Vous avez déjà un compte? Se connecter