Nous avons tendance à confondre les bases de données et les tableurs. Pourtant, ils sont très différents. Pour déterminer ce qui répond le mieux à vos besoins,  vous devez comprendre en quoi (et pourquoi) ils diffèrent.

Les bases de données et les tableurs sont des outils fondamentalement différents.

Le tableur est un outil bien connu - et pour cause. Il est remarquable, accessible et universel. Il permet notamment de faire des calculs, d'équilibrer un budget et d'organiser des informations.

Mais aussi utile soit-il, le tableur n'est pas toujours l'outil le plus adapté. Par exemple, un tableur ne permet pas de dupliquer des données ou de changer de vue. Dans certains cas (des use cases plus complexes tels que les calendriers de contenu, la gestion d'inventaire etc.), la base de données offre bien plus de flexibilité et de puissance.

Aujourd'hui, avec les bons outils, toute personne capable d'utiliser un tableur peut utiliser une base de données. Comprendre les différences entre les deux vous permettra de faire le bon choix pour votre use case.

Qu'est-ce qu'une base de données ?

Cet article donne une définition claire des bases de données :

Une base de données est un ensemble d'informations organisées de manière logique de sorte qu'elles puissent être accessibles et utilisées ultérieurement par un programme informatique.

En d'autres termes : une base de données est un moyen de suivre et d'organiser les informations dans une structure très flexible. Cette structure vous permet de faire une infinité de choses avec vos données.

Une base de données peut avoir une structure tabulaire similaire à un tableur. Mais elle peut aussi contenir des données relationnelles : des données pouvant être reliées entre elles par plus d'une table. (Notez qu'il existe également des bases de données non relationnelles).

Cette relation permet de connecter les tables de manière logique et donc d'utiliser les données de façon plus flexible et plus productive. Ainsi, les bases de données offrent des fonctionnalités robustes et une plus grande adaptabilité. Elles permettent de réaliser des projets plus sophistiqués et, ironiquement, de simplifier le travail.

Les avantages et les inconvénients des bases de données

Que vous le sachiez ou non, vous êtes probablement déjà familiarisé avec une ou deux bases de données. La plupart des business applications fonctionnent avec des bases de données.

Votre gestion de la relation client (CRM), par exemple, est une base de données. Lyft s'appuie sur une base de données pour répartir les véhicules avec une géolocalisation en temps réel. Les sites web que vous consultez chaque jour - comme Amazon, Wikipedia et Netflix - sont alimentés par des bases de données. Et ce n'est que la partie émergée de l'iceberg.

Ce post est réservé aux abonnés

Inscrivez-vous pour lire cet article et accéder au contenu.

Sign up now Vous avez déjà un compte? Se connecter